Chapitre 3 – Les papiers officiels

Chapitre 3


Les papiers officiels

Le document d’identification

On trouve ou bien le certificat de tatouage, qui précise le code d’identification, le lieu où il est placé, et les coordonnées du propriétaire comme de l’organisme gestionnaire, ou bien la puce électronique, qui est un insert à enrobage biocompatible contenant le transpondeur, un émetteur-récepteur miniature répondant à l’activation par un lecteur.

Le code du transpondeur est formé par le code pays (valeur du code : 250 pour la France), et par le code national d’identification composé :

  • du code espèce, ayant la valeur 26 pour les carnivores domestiques;

  • du code attribué au fabricant et composé de deux chiffres

  • et du numéro d’ordre de huit chiffres géré sous la responsabilité du fabricant afin d’obtenir un code national d’identification unique.

Le certificat de vente

Il contient les coordonnées de l’acheteur, du vendeur, du vétérinaire du vendeur et du vôtre (ceci afin d’assurer le diagnostic en cas de rage, fièvre charbonneuse, hépatite ou Carré, qui annulent la vente), le numéro et le type d’identification du chien, la date de naissance du chiot, son sexe, sa race ou son type (pour un chiot apparenté à une race qui n’est pas régulièrement inscrit à un livre d’origines), le prix de la vente, les garanties éventuelles que l’éleveur offre en plus des garanties légales obligatoires, ses éventuelles exigences particulières (pas de reproduction, livraison, etc.), la fonction annoncée du chiot (garde, compagnie, élevage, etc.), et la date de la vente.

Les conseils de l’éleveur

En France, le vendeur doit aussi fournir à son client un document d’information sur les caractéristiques et les besoins de l’animal contenant, au besoin, des conseils d’éducation.

Carnet de santé / passeport animalier européen

Signé et tamponné par un vétérinaire, il comporte les dates et les vignettes des vaccins effectués, y compris la première injection obligatoire à 8 semaines.

Les éleveurs, pour la plupart, vaccinent contre la maladie de Carré et l’hépatite. Le carnet qu’ils donnent comportent, collées, les vignettes C et H.

Le vaccin antirabique n’est pas administré avant l’âge de trois mois. Et il n’est pas valable pour traverser une frontière, avant un mois après l’injection.

Les éleveurs amateurs qui ne produisent pas plus de deux portées par an sont seulement tenus de vous fournir un certificat de bonne santé, daté de moins de huit jours, et établi par un vétérinaire. Généralement, ils vendent leurs chiots avec un carnet normal de vaccination.

Le pedigree

Le premier papier à demander, lors de l’achat de votre chiot s’il est inscrit, c’est le certificat de naissance. Ou, à tout le moins, l’identité des deux parents et de ses ancêtres, une copie (ou le numéro) de la déclaration de naissance, et éventuellement le document d’inscription provisoire au livre des origines de son pays.

La plupart du temps, si l’animal est jeune, la société canine de son pays n’a pas encore envoyé le certificat de naissance à l’éleveur. Vous le recevrez donc ensuite ; ne vous fabriquez pas trop de mauvais sang, le délai peut devenir long, plus de six mois, car la moindre grève des postes embouteille tous les circuits. Demandez seulement à l’éleveur un engagement écrit de vous l’envoyer dès qu’il l’aura reçu.

Dans les sociétés filiales du Kennel Club britannique, c’est l’éleveur qui l’établit à la main. Il peut donc vous donner ce document au moment de votre achat.

Mais dans les sociétés nationales canines affiliées à la Fédération cynologique internationale, le certificat de naissance devient un pedigree seulement après la réussite à l’examen appelé « confirmation ». Au minimum après l’âge prescrit par le standard de la race – en moyenne de douze à quinze mois – vous présentez votre chien à un juge, ou bien chez lui, ou bien au cours d’une exposition ou d’un baby-show.

Si le juge ne décèle pas de défaut important, il confirme. A partir de là, votre animal pourra produire des chiots à certificats de naissance. Par exemple, la formule « inscrit LOF », signifie que la saillie a été effectuée entre deux géniteurs confirmés FCI, qu’elle a été déclarée par l’éleveur dans les six semaines, et que la naissance a été annoncée à la Société centrale canine française.

L’inscription à un livre des origines signifie seulement…

La suite sur www.AudioTexteVideo.com